Comment anticiper votre risque ?

Le suivi médical rapproché (suivi mammaire et en imagerie) proposé en cas de découverte d’une mutation génétique délétère est lourd. Il permet cependant de repérer des cancers très précocement, ce qui rend le pronostic plus favorable. Le suivi ne diminue cependant pas le risque. Il vise uniquement à dépister au plus tôt la maladie. Même dépisté tôt, un cancer impose des traitements lourds et plus longs et a des conséquences socio-économiques.

Dans certaines circonstances, la chirurgie mammaire préventive peut vous être proposée (mastectomie prophylactique). Cette chirurgie lourde diminue les risques de développer un cancer. C’est une prévention dite « active » car elle vise à éviter la maladie.

La chirurgie ovarienne préventive est recommandée vers 40 ans en cas de mutation BRCA1 et 45 ans en cas de mutation BRCA2.