Témoignage de Carine

Publiée le 4 décembre à 12:20

[ Mutation BRCA1 ]

Bonjour, je m’appelle Carine et j’ai 33 ans. Je me suis fait opérer d'une mastectomie prophylactique bilatérale avec reconstruction mammaire par prothèses.

Voici mon histoire:

À 31 ans j'ai appris que j'étais porteuse d'une mutation génétique BRCA1. C’était le 24 octobre 2018, une date que je n’oublierai jamais.

Mon papa a deux sœurs et un frère. C’est à la suite du deuxième cancer du sein de ma tata V, qu’ils lui ont proposé de faire le test génétique. C’est à la suite de ce test génétique que l’on a su qu’elle avait une mutation du gène BRCA1. Elle a informé mon papa et ma tata C des résultats et ils ont également fait le test. Leur frère n’a jamais voulu faire le test.

Ma tata C est négative au test et mon papa est positif. J’ai moi aussi fait le test car je voulais savoir si oui ou non j’étais porteuse de cette mutation, et c’est accompagnée par mon papa que j’ai fait le test. Après deux mois d’attente angoissante j’ai eu les résultats et j’étais positive au BRCA1. 

Une nouvelle difficile à encaisser mais  j’ai voulu me battre dès le début pour mon fils. Malgré tout, j’ai eu la chance de pouvoir faire une opération préventive.

J’ai bien vu que mon papa a eu de la peine quand il a su que j’étais positive. Il avait l’air plus mal que pour lui-même, surement un sentiment de culpabilité.

Après avoir fait une IRM, une mammographie et une échographie de contrôle, ma décision de me faire opérer était une évidence. Je ne voulais pas vivre avec cette épée de Damoclès au-dessus de la tête.

À l’annonce de mon choix de me faire opérer, ma famille, mon chéri, ma maman et mon papa étaient fiers et soulagés de ma décision. Ils m’ont soutenu et accompagné jusqu’au bout ! Sans eux, sans leur amour et leur soutien, je n’aurai pas eu la même force et aujourd’hui je ne regrette rien, je suis fière de mes choix ! 

Je me suis fait opérer le 22 octobre 2019 et tout s’est bien passé. Des douleurs supportables, une rééducation rapide et un résultat superbe ! J’ai eu une super équipe au Centre Jean Perrin de Clermont-Ferrand.

Et je remercie Christine Coupat (ambassadrice Auvergne-Rhône-Alpes) pour les réunions organisées au Centre Jean Perrin qui m’ont fait beaucoup de bien ! 

Merci à Geneticancer.

Carine